19 décembre 2005

OMC : la réunion de Hongkong de l'intérieur

Il aide José Bové à rentrer sur le territoire de Hongkong, aime manger des bananes et faire de la gymnastique pour se maintenir en forme, mène de longues discussions avec les ministres du commerce de la planète entière et il trouve encore le temps de tenir un blog (en anglais)...
Pascal Lamy, directeur général de l'
OMC a confié ses impressions, sur le site de l'Organisation Mondiale du Commerce, tout au long de la rencontre inter-ministérielle qui s'est tenue jusqu'à ce week-end.
Alors même que les pays membres de l'OMC ont adopté un compromis pour libéraliser les échanges, il manque cependant une dernière contribution qui permettrait de connaitre les impressions de M. Lamy sur cet accord conclu à l'arraché.
Petite incartade aux règles du blogging, il n'est pas possible de commenter directement les messages déposés par le DG de l'OMC. Il faut, pour cela, le faire sur le forum du site, après un enregistrement obligatoire.

1 Comments:

At 22:15, Anonymous Anonyme said...

Pour compléter le portrait de M. Lamy et renforcer l'impression de vécu, un extrait du compte-rendu de M. Jennar, expert présent à Hongkong... au coeur de l'événement.

"Un accord est intervenu en cette fin de dimanche sur la cinquième version du projet de déclaration ministérielle rédigé par Pascal Lamy et ses collaborateurs. On sait que le texte qui a servi de document de travail à Hong Kong avait reçu l’assentiment des pays membres de l’OMC lors de leur dernière réunion en Conseil général à Genève, juste avant la conférence, parce qu’il était précédé d’une introduction précisant que « les textes figurant dans toutes ces annexes sont présentés sous la responsabilité des Présidents respectifs. Ils ne sont pas censés être des textes convenus, et sont sans préjudice de la position de quelque Membre que ce soit. » Or, M. Lamy n’a pas maintenu cette note introductive après avoir obtenu l’accord du Conseil général. Ce qui lui a permis d’indiquer, dans le dernier de ses projets de déclaration, que le Conseil général avait approuvé l’Annexe C alors que c’est totalement faux. Tels sont les procédés par lesquels on amène des Etats souverains à adopter des traités internationaux contre leur gré.
Procédés avalisés par nos gouvernements dont les 25 ministres, réunis à Hong Kong en fin d’après-midi, ont approuvé sans réserve le document de M. Lamy."

Source : http://www.urfig.org/18%20decembre%202005%20Nouvelles%205.doc

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home